viernes, 12 de octubre de 2012

III Symposium international sur le multilinguisme dans le cyberespace

"Los límites de mi lenguaje son los límites de mi mundo."
Ludwig Wittgenstein

Sólo hay mundo donde hay lenguaje.
 Martin Heidegger

"El lenguaje del ser humano es más complejo que la vida de un sabio."
 Gadamer

"Toda la tierra continuaba siendo de un solo lenguaje y de un solo conjunto de palabras."
Génesis 11:1


Hoy traemos a este espacio a la red maaya .. que organiza el

III Symposium international sur le multilinguisme dans le cyberespace

Présentation
Comme il est souligné à plusieurs reprises dans l’ouvrage Net.lang, réussir le cyberespace multilingue [1], de parution récente, le cyberespace présente à la fois une menace et une opportunité pour les langues. Menace, car les langues les plus outillées s’imposent devant les autres ; opportunité, car, par sa facilité d’accès et son universalité, le cyberespace permet de donner la parole à ceux qui ne l’avaient pas, grâce aux outils d’enregistrement et de diffusion du savoir.
Maaya, le réseau mondial pour la diversité linguistique, propose le III SIMC, rencontre qui réunira plus d’une trentaine d’experts internationaux dans le but de mettre en lumière les initiatives tangibles en matière d’appropriation du cyberespace comme moyen de revitalisation des langues.
Objectifs
Faire le point sur les bonnes pratiques et les échecs en faveur d’une présence accrue des langues du monde dans le cyberespace et notamment dans le Web 2.0. Faire connaître au grand public les enjeux de la diversité linguistique dans le monde numérique tout en soulignant les nouveaux débouchés en matière de marché du travail
Précédents
Les deux premières éditions (Barcelone, 2010 et Brasilia, 2011) avaient prévu un espace de réflexion commune entre spécialistes de manière à dégager les points essentiels du débat sur le multilinguisme dans le cyberespace, faire le point sur l’état de l’art en la matière, créer des synergies, et permettre d’avancer dans le débat sur un terrain qui est pour l’instant pratiquement vierge.
Ces deux premières rencontres ont permis de réunir la plupart des partenaires du récemment constitué consortium Dilinet, destiné à mener un ambitieux projet européen (mais de portée mondiale) où la création d’indicateurs sur la diversité linguistique constitue le noyau central. Elles ont également permis de cibler les thématiques pouvant être développées dans le livre Net.lang cité en début de document et d’alimenter l’agenda possible du Sommet mondial sur le multilinguisme que Maaya propose actuellement à l’UNESCO.
Finalement, il est important de mentionner les conférences IFAP de l’UNESCO, la dernière effectuée entre le 12 et le 14 juillet 2011, à Yakutsk (Fédération Russe) où une feuille de route vers le Somment mondial sur le multilinguisme -l’appel de Yakutsk- a été proposée et approuvée par les participants.
Orientation du III SIMC
Ce troisième symposium, qui sera plus centré sur la vulgarisation des concepts que les deux précédents (plus portés eux, sur l’échange de connaissances entre experts), permettra de mettre en lumière les initiatives tangibles en matière d’appropriation du cyberespace comme moyen de revitalisation des langues, tout en encourageant une approche systémique du multilinguisme dans le cyberespace.
Il sera donc ouvert à un large public, dans le but de rendre accessibles les enjeux de la diversité linguistique dans le monde numérique et faciliter la compréhension des enjeux à tous ceux qui sont intéressés par le développement et la promotion des langues. Le cyberespace sera pris dans le sens large et les nouveaux supports seront aussi évoqués.
Ce sera également l’occasion de mentionner les préparatifs du Sommet mondial pour le multilinguisme, de faire la promotion du livre Net.Lang. Réussir le cyberespace multilingue (en vue, notamment, d’encourager d’autres traductions de ce livre qui pour l’instant est édité en anglais et français et prochainement en russe), présenter le projet Dilinet (indicateurs sur la diversité linguistique dans le monde numérique) et montrer Wikipédia comme bon exemple d’outil multilingue.
Lieu et date
Le III Symposium international sur le multilinguisme dans le cyberespace aura lieu entre le 21 et le 23 novembre 2012 à l’auditorium Marie Curie du CNRS (3, rue Michel Ange – Paris 16e - France) pouvant accueillir environ 200 participants.
Conseil scientifique du III SIMC
Un conseil scientifique a été constitué par les spécialistes suivants :
- Daniel Pimienta (Funredes) / R. Dominicaine [Président]
- Cláudio Menezes (Université de Brasilia) / Brésil
- Joseph Mariani (LIMSI-CNRS) / France
- Evgeny Kuzmin (PPTI-IFAP / Unesco) / Fédération de Russie
- Tunde Adegbola (African Languages Technology Initiative) / Nigeria
- Michaël Oustinoff (ISCC-CNRS) / France
Thématiques
4 thématiques ont été retenues par les membres du Conseil scientifique du III SIMC :
- gouvernance et coopération international en faveur du multilinguisme
- les langues et le multilinguisme dans l’éducation virtuelle
- multilinguisme et technologies du langage
- multilinguisme, cyberespace et marché du travail
4 tables rondes spécifiques seront également proposées :
- DILINET (mesurer la diversité linguistique dans le cyberespace)
- Net.lang (sensibilisation à son utilisation et à sa traduction)
- Sommet mondial sur le multilinguisme (sensibilisation à sa réalisation)
- Wikipédia (contenus multilingues et participation collective)
Intervenants
Une trentaine d’intervenants internationaux seraient invités. Parmi eux, des auteurs du livre Net.lang, des membres du consortium Dilinet et d’autres intervenants choisis, en fonction de la thématique évoquée, par un conseil scientifique créé ad hoc.
Le public sera encouragé à participer largement aux débats, sous la base d’une participation 50-50 entre le public et les intervenants. Les actes seront disponibles en ligne après la rencontre.
Parmi les intervenants confirmés :
- Adrienne Alix (Wikipédia / Wikimédia) - France 
- Tunde Adegbola (African Languages Technology Initiative) / Nigéria
- Sergey Bobryshev (PARATYPE) / Féd. Russie
- Marcos De Campos Carneiro (Univ. Brasilia) / Brésil
- David Dalby (Observatoire linguistique, Linguasphere Observatory) / Royaume Uni et France
- Divina FRAU-MEIGS (CREW / AIGÉME) /France 
- Viola Krebs (IC Volontaires) / Suisse 
- Evgeny Kuzmin (PIPT / UNESCO) - Féd. Russie 
- Hervé Le Crosnier (Univ. de Caen / C&F éditions) / France 
- Dominique Lacroix (Société européenne de l’Internet) / France 
- Javier López Sánchez (INALI) / Mexique 
- Joseph Mariani (LIMSI-CNRS & IMMI) / France 
- Rozenn Millin (Sorosoro) / France 
- Alexandre Monnin (Univ. Paris I) / France 
- Michaël Oustinoff (ISCC-CNRS) / France 
- Katsuko Nakahira (Univ. de Nagaoka/LOP) / Japon 
- Xavier North (Délégation générale à la langue française et aux langues de France) / France 
- Daniel Pimienta (Funredes) / R. Dominicaine 
- Adama Samassékou (Maaya) / Mali 
- Tony Simard (Boîte à innovations) / Sénégal 
- Deirdre Williams (Diplo Foundation) / Sainte-Lucie 
- Ludmila Zhirkova (Univ. Fédérale du Nord-Est) / Féd. Russie  
Langues
Les langues du SIMC seront le français et l’anglais et un service d’interprétation sera assuré.
Parraineurs
Les entités suivantes apportent leur appui à la rencontre : DGLFLF CNRS, IMMI, ISCC, Wikimédia France et la Francophonie
Inscriptions
Avant le 15 Novembre 2012 : 70 € (étudiants et membres Maaya 35 €) Sur place le 21-23 Novembre 2012 : 90 € (étudiants et membres Maaya 45 €)
Remplissez le formulaire de pré-inscription d’abord

(leer más...) Fuente: [maaya ]

buscador

Google